family-inner

Qu’est-ce que la CLN2 ?

La CLN2 est une maladie génétique

La CLN2 est une maladie génétique rare qui touche les enfants.1,2 La CLN2 :

  • tient son nom du gène CLN2/TPP1 qui, dans le cadre de cette maladie, présente une mutation (anomalie)2
  • est l'une des formes de céroïdes-lipofuscinoses neuronales (CLN) les plus courantes2
    • les CLN forment un groupe de maladies héréditaires connues sous le nom de maladie de Batten3
  • était auparavant appelée CLN infantile tardive car, chez la plupart des enfants, les symptômes apparaissent entre 2 et 4 ans2

La CLN2 est une maladie héréditaire qui se transmet dans la famille
Les enfants atteints de CLN2 sont nés avec la maladie, même s'il peut s'écouler des mois ou des années avant d'en présenter les signes.2


La CLN2 est une maladie à transmission autosomique récessive :2

  • Chaque personne possède deux copies du gène CLN2. Chez les personnes atteintes de CLN2, les deux gènes hérités (un de chaque parent) présentent des mutations2
  • L'un des deux gènes CLN2 des parents d'enfants atteints de cette maladie présente une mutation2
  • Les parents sont porteurs de la mutation génétique, ce qui signifie qu'ils sont en bonne santé mais peuvent transmettre la mutation à leurs enfants2
  • Si deux parents porteurs de la mutation ont un enfant, la probabilité2
    • que l'enfant hérite des deux mutations, soit atteint de CLN2 et en présente les symptômes, est de 25 %
    • que l'enfant soit en bonne santé mais soit également porteur d'une mutation associée à la CLN2 est de 50 %
    • que l'enfant ne soit porteur d'aucune mutation associée à la CLN2 et ne développe pas la CLN2 est de 25 %

Comment la CLN2 est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic peut être confirmé grâce à un test génétique, qui recherche une mutation dans un échantillon d'ADN prélevé chez l'enfant. Le diagnostic de CLN2 peut également être confirmé grâce à une analyse enzymatique, qui révèle alors de faibles taux d'enzyme TPP1.4

La CLN2 est une maladie de surcharge lysosomale qui touche les cellules du cerveau5

Des lysosomes sont présents à l'intérieur de toutes les cellules. Les lysosomes contiennent des enzymes qui dégradent et recyclent des substances présentes dans la cellule. L'une de ces enzymes est appelée TPP1.5

L'enzyme TPP1 est déficiente ou ne fonctionne pas correctement chez les enfants atteints de CLN2. Lorsque cette enzyme ne fonctionne pas correctement, certaines substances s'accumulent dans les lysosomes des cellules, en particulier dans les cellules du cerveau et des yeux.3,6

La CLN2 est associée à une accumulation de substances à l'intérieur des cellules du cerveau3,6

Schéma d'une cellule en cas de maladie de surcharge lysosomale CLN2
Schéma d'une cellule en cas de maladie de surcharge lysosomale CLN2

Au cours du temps, cette accumulation entraîne une détérioration cellulaire dans le cerveau et les yeux, qui cessent de fonctionner normalement. C'est à ce stade qu'apparaissent les symptômes de la CLN2 (par ex., retard d'acquisition du langage, crises d'épilepsie et altération de la vision).1,3

Quand les symptômes de la CLN2 apparaissent-ils habituellement ?

Les symptômes de la CLN2 s'aggravent habituellement au fil du temps et comprennent, entre autres :2,5,7-11

1–3 ans

Retard d'acquisition du langage

2–4 ans

Premières crises d'épilepsie

3–4 ans

Perte de coordination, d'équilibre, de contrôle du langage et des mouvements, et premiers signes de démence

4–5 ans

Crises d'épilepsie réfractaires au traitement, secousses ou spasmes soudains de certains muscles et début de la perte de vision

5–6 ans

Chaise roulante indispensable ou état grabataire

7–8 ans

Perte de la vision

8–12 ans

Décès prématuré

BDSRA logo
BDSRA logo

La BDFA a pour but d'offrir un soutien, de sensibiliser le public et de financer la recherche pour le développement de thérapies potentielles et, à terme, d'un remède à la maladie.

Principales sources
  1. Kohlschütter A, Schulz A. CLN2 disease (classic late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis). Pediatr Endocrinol Rev. 2016;13(Suppl 1):682-688.
  2. Mole SE, Williams RE. Neuronal ceroid-lipofuscinoses. 2001 Oct 10 [Updated 2013 Aug 1]. In: Pagon RA, et al., eds. GeneReviews®.
  3. Haltia M. The neuronal ceroid-lipofuscinoses: from past to present. Biochim Biophys Acta. 2006;1762:850-856.
  4. Fietz M et al. Diagnosis of neuronal ceroid lipofuscinosis type 2 (CLN2 disease): Expert recommendations for early detection and laboratory diagnosis. Mol Genet Metab. 2016;119:160-167.
  5. Mole SE et al. Correlations between genotype, ultrastructural morphology and clinical phenotype in the neuronal ceroid lipofuscinoses. Neurogenetics. 2005;6:107-126.
  6. Schulz A et al. NCL diseases–clinical perspectives. Biochim Biophys Acta. 2013;1832:1801-1806.
  7. Chang M et al. CLN2. In: Mole S, Williams R, and Goebel H, eds. The neuronal ceroid lipofuscinoses (Batten Disease). 2nd ed. Oxford, United Kingdom: Oxford University Press; 2011:80–109.
  8. Pérez-Poyato MS et al. Late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis: mutations in the CLN2 gene and clinical course in Spanish patients. J Child Neurol. 2013;28:470–478.
  9. Worgall S et al. Treatment of late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis by CNS administration of a serotype 2 adeno-associated virus expressing CLN2 cDNA. Hum Gene Ther. 2008;19:463–474.
  10. Steinfeld R et al. Late infantile neuronal ceroid lipofuscinosis: quantitative description of the clinical course in patients with CLN2 mutations. Am J Med Genet. 2002;112:347–354.
  11. Schulz A et al. Neuronal ceroid lipofuscinosis-2 (CLN2) disorder, a type of Batten disease caused by TPP1 enzyme deficiency: current knowledge of the natural history from international experts. Poster session presented at: The Society for the Study of Inborn Errors of Metabolism (SSIEM) Annual Symposium; September 2015; Lyon, France.